INTERCAFE

ARFIC

L’Autorité de Régulation de la Filière Café du Burundi (ARFIC) est un Etablissement Public à Caractère Administratif (EPA) créé par le décret n° 100/99 du 01er juin 2009 portant Création, Missions, Organisation et Fonctionnement de l’Autorité de Régulation de la Filière Café du Burundi.
L’ARFIC a été créée dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de désengagement de l’Etat dans la filière café et cette stratégie consiste à la mise en place d’un «Dispositif Institutionnel et Régulatoire» de la filière café en remplacement de l’Office du Café du Burundi «OCIBU» et qui repose principalement sur deux organes tout à fait complémentaires:

 

– L’Autorité de Régulation de la Filière Café du Burundi « ARFIC »;

– L’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »

La réglementation, la supervision et le contrôle des diverses professions de la filière café incombent à l’ARFIC tandis que la responsabilité opérationnelle au quotidien de ces professions (production, transformation, commercialisation, exportation, etc.) est confiée à l’INTERCAFE Burundi. L’Autorité a pour mission de servir d’organe de l’Etat afin d’assurer le respect des règles et de fonctionnement dans la filière café, de centraliser et de diffuser toute information tant technique, agronomique, économique que financière relative à ladite filière.  Elle est chargée du contrôle de la qualité, de l’information aux opérateurs de la filière café afin de donner à celle-ci toutes les caractéristiques d’une filière concurrentielle et de réunir ainsi toutes les conditions pour permettre une rémunération équitable à toutes les professions en mettant une attention particulière aux caféiculteurs. Elle joue également le rôle de Conseil de l’Etat dans le domaine de l’industrie de production, de transformation, de commercialisation et de la promotion de l’image du café burundais tant sur le plan national qu’international.

Dans ce cadre, elle est notamment chargée:

– de contribuer à la formulation de la politique et de la stratégie de l’industrie en matière de production, de traitement, de commercialisation, de recherche et de formation;

– d’octroyer des licences d’opération destinées aux intervenants dans la filière café; – de délivrer des certificats d’origine et de qualité pour l’exportation;

– d’élaborer, de valider et de suivre le respect des normes de qualité en collaboration avec le Bureau Burundais de Normalisation;

– de représenter le Burundi aux discussions et négociations des traités, des conventions et règlements internationaux relatifs au café ainsi qu’aux conférences régionales et internationales de promotion du café;

– d’assurer le contrôle de la qualité et de défendre l’origine du Café du Burundi; – de suivre les tendances de la production nationale et internationale;

– de suivre des mouvements du marché international;

– de gérer les moyens financiers destinés à la recherche caféicole;

– de suivre les résultats financiers et la performance de tous les intervenants de la filière café;

– de collecter, de traiter et de diffuser des données statistiques et l’information caféière;

– de promouvoir la consommation locale du bon café par le maintien de son unité de torréfaction; – de surveiller le secteur café en faisant respecter les codes de conduite mis en place au niveau de la filière café;

– de jouer le rôle de conseil arbitral entre les opérateurs de la filière café burundaise;

– d’assurer la surveillance du secteur café et l’arbitrage en matière des conflits techniques dans l’industrie;

– d’assurer la certification en collaboration avec le Bureau Burundais de Normalisation.